Stratégies SEO à éviter en 2015

Depuis 2011, Google livre une bataille pour débarrasser ses résultats de recherche des contenus pauvres ou indésirables, en analysant directement la qualité de ces contenus. Par la suite, Google a mis l’accent sur une analyse plus poussée du profil associé au lien des sites Web. Panda et Penguin ont changé fondamentalement le paysage du référencement naturel en éliminant les stratégies telles que la réécriture d’articles (spinning) et la création de liens artificiels.

L’évaluation du contenu et des liens ayant pris de la maturité, nous croyons que la surveillance rapprochée évoluera vers deux nouveaux secteurs essentiels qui gravitent autour du domaine de la réputation et de l’optimisation pour mobile. Les voici :

Les campagnes de fausses recommendations

Il s’agit d’un secteur que Google tente d’améliorer avec beaucoup de volonté depuis quelques temps,  et qui va continuer de s’améliorer en 2015. Google a déjà mis en place des mesures pour masquer les analyses provenant de la même IP (avec Google+), mettant ainsi de côté l’idée de gérer un «poste de surveillance des recommendations». Si vous ou votre agence avez investit du temps pour le développement de fausses recommendations pour les besoins d’une optimisation de référencement naturel locale, vos efforts ont probablement été vains. Non seulement vous ne verrez pas d’amélioration en terme de classement, mais vous pourriez être bientôt  sanctionné pour avoir agit de la sorte.

L’authenticité des personnes laissant des recommendations compte

Les recommendations doivent être authentiques et provenir de comptes Google qui existent vraiment ! Rappelez-vous, Google connaît le type d’activités auxquelles participent ses utilisateurs, il est en mesure de savoir si ceux-ci reçoivent ou envoient des e-mails, s’ils sont actifs sur les réseaux sociaux (est-ce que ce sont des personnes d’influence ?) et s’ils analysent vraiment d’autres entreprises. Nous prévoyons que le comportement des personnes laissant des revues et des utilisateurs  sera utilisé à l’avenir dans le processus d’évaluation du poids relatif des évaluations dans le classement d’un listing.

La vision centrée sur le Desktop

Nous entendons trop souvent les excuses de clients qui nous disent qu’ils «n’ont pas besoin» d’un site réactif étant donné que leur site Web fonctionne très bien sur ordinateur de bureau. Au congrès de Share14 à San Francisco, Duane Forrester de Microsoft a affirmé que plus de 50 % du trafic sur Bing provient maintenant d’appareils mobiles. Cette tendance a été confirmée par plusieurs des participants présents.

desktop-tunel-vision

Depuis plusieurs années déjà, les responsables de marketing disent que «cette année est l’année du mobile,» même si nous n’avons pas vu beaucoup de mouvement dans ce secteur. Nous avons l’impression que puisque Google a donné suffisamment de temps à tous les intervenants et que la technologie pour développer des sites plus réactifs est maintenant plus facilement accessible, il n’y aura bientôt plus de place pour les excuses justifiant l’utilisation de sites non-réactifs.

Avis aux responsables SEO et marketeurs, mettez vos efforts là ou vous pouvez provoquer des changements positifs.

Amusez-vous !