Plongez dans l’univers des SERP de Google : Le Knowledge Graph

Ces conclusions sont celles de la dernière étude de Mediative, «L’évolution des pages de résultats de Google et les effets sur les utilisateurs». Pour plus de précisions sur les objectifs de cette étude et sur la méthodologie utilisée, téléchargez l’étude complète.

Dans notre dernière étude sur les modifications aux SERP de Google, nous avons appris que le résultat d’un diagramme de connaissances (Knowledge Graph) de Google, affiché sur une page de résultats de recherche, était ceux qui, à chaque fois,  attiraient en premier l’attention des internautes. Lorsque le Knowledge Graph contenait l’information recherchée, sans qu’il ne soit nécessaire de cliquer pour obtenir une réponse, les participants étaient encouragés à cliquer sur le Knowledge Graph pour des besoins d’enregistrement.

Knowledge Graph Google

Avec cette boîte de connaissance insérée sur la page, les sujets n’avaient pas à cliquer pour accéder à un site Web.

Sa capacité d’attirer ou non l’attention des gens et ainsi générer des clics, dépendait du fait qu’elle soit liée ou non à l’intention de recherche.

  • Lorsque le résultat du Knowledge Graph était non-pertinent à la recherche, 63 % des participants, en moyenne, l’ont consulté, il a récolté 4 % du temps de visite total de la page et n’a généré aucun clic. Le premier listing naturel a suscité significativement plus d’attention et de clics – il a généré 82 % des clics effectués sur la page et la durée totale des visites sur le premier listing naturel était 4 fois supérieure à tous les résultats obtenus pour le Knowledge Graph.
Knowledge Graph irrelevant to search intent
  • Lorsque le Knowledge Graph était lié à l’intention de recherche, 80 % des participants, en moyenne, l’ont consulté, il a récolté 23 % du temps de visite sur la page et généré 44 % des clics. Le premier listing naturel a généré, en moyenne, 37 % des clics de la page et le temps total de la durée des visites du premier listing naturel correspondait à presque la moitié de la valeur des résultats du Knowledge Graph (42 % de moins).
Knowledge graph relevant to search

Informations clés à retenir

  • Avec un résultat pertinent de recherche obtenu avec le Knowledge Graph, les internautes n’auront même plus à cliquer pour accéder à un site et certaines entreprises observeront une diminution du trafic sur leur site. Un référencement naturel en première ou deuxième position est souhaitable afin de minimiser la perte de trafic. Les contenus placés au début des méta données et des balises de titre ainsi que l’utilisation de markups schemas vont mettre vos listes de résultats en valeur et détourneront l’attention des internautes du Knowledge Graph.
  • Les résultats du Knowledge Graph apparaissent surtout en réponse aux recherches numériques factuelles, ou lorsque la recherche fait référence à une personnalité célèbre, un lieu connu ou un objet qui sort de l’ordinaire. Mettez l’accent sur le développement de contenu afin de répondre à l’intention de la recherche étant donné que cela pourra vous aider à garder votre site Web le plus haut possible sur la liste des référencements naturels, immédiatement sous le Knowledge Graph.
  • Malgré une diminution significative des clics sur les résultats situés au haut de la liste de référencements naturels, ceux-ci ont continué à capter l’attention de la majorité des internautes participants – l’impression obtenue grâce au référencement organique pourrait encore permettre de susciter un intérêt pour une marque

Pour en savoir plus sur les nouvelles SERP de Google et sur les effets de ces nouveaux types de résultats de recherche sur le comportement des internautes, procurrez-vous notre dernière étude :  «L’évolution des résultats des pages de recherche Google et leurs effets sur le comportement des utilisateurs».

Un aide-mémoire en version PDF de cet article est aussi disponible par téléchargement.