Optimisation d’URLs

Vous les utilisez tous les jours quand vous allez en ligne. Les publicitaires s’en servent dans toutes sortes de promotions. Alors pourquoi la création et l’optimisation des URL demeurent-elles un sujet aussi souvent négligé? On penserait pourtant que les gens devraient passer plus de temps sur une composante aussi intégrale de leurs pages Web. Avant de discuter de quelques pratiques d’optimisation des URL, jetons un coup d’œil à l’historique de l’URL lui-même.

Les URL ont été inventés en 1994 par Tim Berners-Lee et le groupe de travail URL du Internet Engineering Task Force (IETF), en s’inspirant de documentations provenant de réunions qui ont commencé en 1992. (Oui, mesdames et messieurs, l’Internet est jeune comme ça.) Chaque URL existant se compose des éléments suivants :

  • Le protocole (par exemple http)
  • Un nom d’hôte ou de domaine (dans certains cas une adresse IP)
  • Un nom de ressource ou un chemin de ressource

URL – Définition

URL signifie Uniform (ou universal) Resource Locator, soit localisateur de ressources uniforme (universel). Bref, un URL est l’adresse d’une page Web. Un URL typique pourrait ressembler à ceci :

example URL

L’objectif d’un URL est en fait de produire un nom à base de texte pour les adresses IP que les ordinateurs utilisent pour s’identifier aux serveurs et vice versa. Les URL ont été créés pour les humains et ont été conçus pour offrir un nom de page sémantique et convivial. Les URL font qu’il est plus facile de déterminer le nom d’une page Web et, potentiellement, le sujet de cette page. En fait, un URL correctement mis en forme devrait permettre aux utilisateurs d’identifier le sujet d’une page tout simplement en en regardant l’URL. C’est un avantage non seulement pour les visiteurs humains, mais aussi pour les robots d’indexation des moteurs de recherche.

Pour moi, les URL sont l’un des éléments les plus importants que l’on peut créer pour une page Web. Pensez aux utilisations cruciales d’un URL :

  • Pour identifier le sujet d’une page donnée
  • Pour naviguer
  • Pour permettre les hyperliens
  • Pour le marketing et la promotion

Les moteurs de recherché font l’indexation des URL et classent les pages Web partiellement en fonction de la composition de leur URL. Bien que les propriétaires de moteurs de recherche pourraient le nier, il peut être très avantageux d’avoir des mots-clés pertinents dans vos URL pour aider vos efforts, car les moteurs de recherche accordent une certaine importance à la « convivialité » de l’URL. Bien que ces moteurs emploient des centaines d’éléments pour leurs algorithmes de classement, un URL fort, pertinent et, oui, rempli de mots-clés en fait beaucoup pour augmenter votre visibilité au sein des résultats de recherche. Chez Moz (autrefois SEOmoz), on a produit un super graphique sur l’anatomie d’un URL, que nous nous devons de partager ici :

anatomy of a URL

Ce tableau illustre les composants clé d’un URL convivial pour les moteurs de recherche.

Voici quelques-unes des questions typiques que nous nous faisons poser au sujet des URL.

Dix questions pour l’optimisation d’un URL, ou meilleures pratiques en matière d’URL

Dois-je optimiser les URL pour les utilisateurs ou pour la recherche?

La réponse est les deux. Un URL devrait être net, concis et refléter l’architecture du site. Gardez en tête que la structure URL d’un site devrait être aussi simple que possible. Les URL devraient être logiques et, selon Google, être créés avec « une structure logique et facile à comprendre. » En créant des URL qui sont logiques pour les humains, vous créerez du même coup un URL qui sera optimal pour les moteurs de recherche. Les URLs devraient être optimisés pour les utilisateurs et visiteurs de votre site, ce qui entraîne naturellement un URL idéal pour la recherche.

Devrais-je utiliser un soulignement ou des tirets pour mes URL?

Nous avons toujours recommandé l’utilisation des tirets pour séparer les mots dans les URL. Google recommande aussi cette méthode car un URL comme http://example.com/red-widgets est plus utile pour l’indexation que http://example.com/redwidgets. Soyons clairs : UTILISEZ DES TIRETS COMME SÉPARATEURS DE MOTS DANS VOS URL. Et quoiqu’il arrive, soyez systématique : n’utilisez pas une combinaison de tirets et de soulignements!

Devrais-je inclure des mots-clés dans mes URL?

Oui, quand c’est raisonnable de le faire. Utilisez le gros bon sens et ne polluez pas vos URL avec des mots-clés. La présence d’une phrase clé primaire dans l’URL peut aider à communiquer le sujet de votre page, alors pourquoi ne pas l’inclure dans votre URL, puisqu’elle aide à décrire à quoi sert la page? Incluez des mots-clés pertinents et ne remplissez pas vos URL inutilement.

Devrais-je répéter les mots-clés dans les URL?

Non. Cela sera considéré comme du bourrage de mots-clés par les moteurs de recherche et devrait-être évité. Attendez-vous à ce que Google punisse les sites qui utilisent cette technique dans leurs URL à l’avenir.

Devrais-je utiliser des URL dynamiques?

Lorsque possible, nous recommandons d’utiliser des URL statiques à l’ancienne plutôt que des URL générés dynamiquement. Les URL générés dynamiquement peuvent poser problème pour les robots d’indexation des moteurs de recherche et ajoutent à l’URL des paramètres inutiles et de longs numéros d’identification. De plus, les URL statiques sont plus attirants pour les utilisateurs. Que préféreriez-vous cliquer entre http://www.example.com/red-widgets ou http://www.example.com/index.php?id_col=123&sid=4567abcd8910def987654431/? De plus, les URL générés dynamiquement peuvent entraîner plusieurs versions du même URL (soit du contenu en double) car il peut s’y ajouter des éléments comme des données d’horodatage. Les codes d’identification de session, par exemple, peuvent entraîner une quantité phénoménale de duplication et un trop grand nombre d’URL. Le contenu en duplicata excessif entraîne des problèmes pour l’indexation efficace du contenu de votre site. Si votre système de gestion du contenu (CMS) génère des URL dynamiquement, vous devriez étudier la possibilité de produire des règlements de réécriture des URL pour en produire des plus propres, plus courts et plus statiques.

Puis-je utiliser des mots en majuscules et en minuscule dans mes URL?

Vous le pouvez, mais nous vous avisons de l’éviter. Nous suggérons de ne pas utiliser une combinaison de mots en majuscules et en minuscules. En fait, nous recommandons de formuler des URL en minuscules seulement pour rester uniforme. La non-systématicité des URL peuvent entraîner des problèmes pour les liaisons et l’indexation, et puis, de toute façon, ils ne sont pas beaux. La meilleure pratique est de garder tous les URL en minuscules, de façon systématique, lors de votre création.

Les URL peuvent-ils être trop longs?

Oui! Vous verrez que cela va changer encore plus à compter de 2014. Auparavant, et même en ce moment, les URL ne doivent pas dépasser 2 048 caractères, la raison principale étant que les fureteurs comme Internet Explorer ne pourraient pas charger la page s’ils étaient plus longs.

De plus, avec les mises à jour de l’algorithme Google Penguin et Panda mis en œuvre, nous pensons que Google considérera les longs URL comme des facteurs de classement négatifs (si ce n’est pas déjà fait). D’autres spécialistes semblent appuyer cette thèse. Considérez que le protocole de plans de site (utilisé par Google et plusieurs autres gros moteurs), qui permet à un site d’indiquer les pages disponibles à un moteur de recherche, a une limite de 2 048 caractères dans un URL. Certains ont affirmé que l’outil de SERP (page de résultats du moteur de recherche) Google ne supporte pas les URL excédant 1 855 caractères. Cet article propose également que les producteurs de ressources uniformes sur Internet (URI) devraient employer des noms de 255 caractères ou moins. Bien que ce soit particulier au nom de l’hôte, cela semble indiquer que les URL plus courts sont préférés pour une variété de raisons.

Devrais-je simplement tout placer dans un sous-dossier et fonder ma structure URL dessus?

Voilà une question intéressante. Traditionnellement, c’est exactement ce qui est recommandé. Cependant, il y a une limite à la quantité de sous-dossiers qu’on peut placer dans l’arborescence. Nous avons remarqué, en plusieurs années d’analyses de site Web et d’URL, que les URL qui sont plus près de la racine du domaine ont une meilleure cote lors de la recherche. Voici ce que nous avons remarqué au sujet des URL plus proches de la racine :

  • Ils sont repérés plus activement et plus efficacement que les pages plus profondes.
  • Ils sont indexés plus facilement.
  • Ils héritent de la cote de page (PageRank) plus facilement.
  • Ils performent mieux et ont une meilleure visibilité dans les résultats de recherche.
  • Ils tendent à recevoir des liens retour de meilleure qualité.
  • Leur autorité de page, accordée par les moteurs, tend à être plus grande.

Nous comprenons le besoin de créer une hiérarchie qui reflète ce que vous offrez (surtout sur les sites de commerce électronique avec des catégories et sous-catégories), mais il y a des avantages à tenir le contenu le plus près de la racine possible. Google indique que la structure URL d’un site devrait être aussi simple que possible, et nous savons que Google accorde plus de valeur aux pages proches de la racine. Alors si vous planifiez une refonte, vous devriez en tenir compte. Idéalement, votre URL devrait refléter l’arborescence de votre site, mais si vous tenez votre contenu le plus près possible de la racine, vous serez sur la bonne voie. Parmi les sites qui réussissent à garder leur contenu près de la racine, on retrouve :

http://www.ehealthinsurance.com/

http://www.zappos.com/

http://www.apple.com

Mes URL devraient-ils être http ou https?

Cela dépend de votre type de site. Vous pouvez utiliser les deux. Cela dit, la majorité des sites Web utilisent la version HTTP standard. HTTPS signifie que votre site est sécurisé. HTTPS utilise un échange sécurisé (Secure Socket Layer, ou SSL) comme couche sous son application du HTTP régulier. Par le passé, les moteurs de recherche comme Google avaient plus de facilité à indexer les versions HTTP des sites, mais ils indexent désormais aussi la version HTTPS. Le fait est que HTTPS devrait être employé là où il est pertinent de le faire (par exemples, sites bancaires, page de paiement, sites de magasinage, pages de connexion, etc.). Voir ici pour plus de renseignements sur HTTP vs. HTTPS (en anglais seulement).

Devrais-je utiliser un URL personnalisé (« vanity URL »)?

Un URL personnalisé est un URL plus approprié et plus court qui est habituellement utilisé dans les promotions marketing sous format imprimé, télévisuel ou radiophonique. Ces URL redirigent typiquement vers quelque chose qui est relié à l’URL. L’objet des URL personnalisés est de les rendre plus mémorables pour le spectateur, avec l’espoir que l’utilisateur le trouvera facilement une fois en ligne. Vous pouvez en apprendre plus sur les URL personnalisés sur Wikipédia (en anglais seulement). Vous pouvez utiliser des URL personnalisés, mais il est mieux de tout simplement créer des URL conviviaux sur votre site ou microsite, de sorte que les URL personnalisés ne soient pas nécessaires.

Et voici une onzième question boni, qu’on nous pose souvent au sujet du réacheminement et s’il est correct de rediriger d’une « ancienne page à une « nouvelle » page.

Le réacheminement est acceptable, pourvu que vous utilisez des réacheminements permanents de type 301 et que vous ne créez pas des chaînes de réacheminement où l’utilisateur est redirigé d’une page à une autre, puis une autre, puis une autre, et ainsi de suite. Google a indiqué que les réacheminements sont acceptables si vous avez trois réacheminements ou moins dans une chaîne, avec l’avertissement qu’il est préférable de ne pas utiliser de chaînes de réacheminement si elles peuvent être évitées. Nous comprenons qu’il est parfois inévitable d’utiliser un réacheminement, comme par exemple lorsque vous avez changé l’URL d’une page existante pour avoir un nouveau nom de fichier. Idéalement, plus la chaîne de redirection est courte, mieux c’est. La raison principale est que la page a accumulé une autorité avec le temps, et vous voulez en préserver le plus possible. La meilleure pratique est, si vous employez un réacheminement, de :

  • Toujours utiliser des réacheminements permanents de type 301
  • Éviter la création de chaînes de réacheminement si possible.

Résumé

Et voilà, c’était les 10 questions fréquentes sur les URL que nous posent les clients, les webmestres et les équipes Web. Lorsque vous créez des URLs, essayez de penser en grand et à long terme. Vous ne voulez pas réécrire vos URLs à toutes les quelques années. Gardez-les courts, simples et pertinents. Vos visiteurs apprécieront vos URL, et les moteurs de recherche qui en feront le repérage et l’indexation aussi. Des URL uniformes aident la navigation, l’interliaison et l’indexation. Portez une attention particulière à leur longueur et ajoutez des mots-clés pertinents lorsqu’il est raisonnable de le faire. Ne changez pas vos URL juste pour faire changement. Planifiez vos conventions d’appellation avec soin.

Nous attendons des changements chez Google en ce qui concerne leur utilisation des URL dans leurs algorithmes de classement, alors si vous suivez les meilleures pratiques expliquées ci-dessus, vous vous assurez que vos URL seront à la fois conviviaux et idéaux pour la recherche. Plus encore, vous créerez des URL qui résonnent avec votre public cible. Vos URL sont l’adresse à laquelle les gens trouvent votre contenu : assurez-vous que votre contenu leur est facile à trouver et qu’ils se rappellent de l’endroit où ils l’ont trouvé.